Parcours

 

Née en en Iran, je passe mes 12 premières années à Téhéran que je quitte pour la Yougoslavie et ensuite l’Allemagne.

 

C’est à Düsseldorf que j’obtiens en 2001 le diplôme d’ingénieur en architecture d’intérieur. Passionnée par la langue et la culture française, je décide alors de poursuivre ma voie professionnelle à Paris.

 

Malgré l’intensité de l’expérience d’une décennie dans différents bureaux d’architecture en Allemagne et en France, je comprends progressivement que la qualité d’expression qui avait donné son sens à mes études, se dénaturait au profit d’impératifs économiques. Mais c’est pendant cette période que ma passion pour le yoga et la connaissance de soi ont justement pris forme.

 

Une enfance nomade imprégnée par la révolution iranienne, la guerre et ses bombardements, la fuite et un élan d’adaptation aux modes de vie des pays traversés furent parmi les germes d’un questionnement sur la vie. Plus tard lors du décès d’un être cher et d’un séjour en Inde, je compris que le contrôle sur ma vie était une illusion.

 

Un soir de l’hiver 2002, après une longue journée de travail dans un bureau d’architecture, j’accepte la proposition de ma collègue : tenter un cours de yoga dans le centre Sivananda de Paris. Cette toute première séance allait révéler un bien-être et une tranquillité profonde qui affleuraient.

 

Cet art devint essentiel avec la rencontre d’un professeur initié à la tradition dans les contreforts des Himalaya, à tel point qu’après mon travail je fréquentais ses cours à Montpellier trois fois par semaine, en plus de ma pratique quotidienne. Je n’oublierai pas celui qui sut me transmettre authentiquement sa passion.

 

Avec la naissance de mon fils débute une autre période de vie dans les Alpes-Maritimes. J’abandonne mon métier et entreprends plusieurs formations liées à la santé naturelle et la conscience de soi : Feng Shui Traditionnel Chinois (Yap Cheng Hai Academy), Hygiène de vie avec André Passebecq, puis Aromathérapie, Phytothérapie, Fleurs de Bach, Psycho-bio-généalogie et le Yi King thérapeutique auprès de Claude Pipitone avec lequel je collabore pour l’illustration et le graphisme de son ouvrage "Le Yi King du Thérapeute".

 

Cette pratique millénaire de connaissance de soi complétait au début les instruments utilisés pour les consultations. Avec le temps le Yi King s’est imposé naturellement comme le socle principal de mon travail d’accompagnement. C’est une "Boussole de vie" particulièrement propice au développement de l’intuition permettant ainsi de diminuer les influences extérieures, l’agitation mentale, l’hésitation paralysante et la maladie du doute.

 

La méthode que j’utilise aujourd’hui pour mes consultations est le fruit de la fusion entre mes formations et mes expériences. Elle s’appuie principalement sur celles vécues à travers le "Yi King thérapeutique" que je pourrai qualifier d’instrument de cheminement vers la conscience de soi. Porter un regard sur nos fonctionnements, nos conditionnements et nos automatismes, afin de reconnaitre qui ne nous sommes pas : "Quand j’arrête de prétendre être ce que je ne suis pas, ce qui reste est ce que je suis." Eric Baret

 

A ce propos j’ai parallèlement à mon évolution professionnelle commencé à m’intéresser au concept de "non-dualité", d’abord à travers des lectures, puis la fréquentation de divers séminaires et l’observation de retraites.

 

Je décidais d’abord de poursuivre une formation de yoga traditionnel dans le Var mais constatais après un an que quelque chose n’étais pas juste dans cette approche. Lors de ce questionnement je rencontrais il y a quelques années Eric Baret mon enseignant et maître. Avec le yoga du Cachemire celui-ci sut me transmettre l’esprit d’une pratique authentique. Cette approche corporelle fut amené dans les années soixante de l’Inde vers l’occident par Jean Klein, le maître d’Eric Baret. Dans une gratitude profonde, je remercie celui qui transmets inlassablement "l’essentiel à travers une actualisation de la non-dualité dans l’espace-temps".

 

En 2018 Eric Baret m’a suggéré de commencer à enseigner cette pratique. J’ai présenté celle-ci lors du passage de mon diplôme d’état d’éducatrice sportive en expression gymnique (CQP ALS AGEE) obtenu en 2020.

 

Aujourd’hui j’enseigne le Yoga du Cachemire dans les Alpes-Maritimes et dans le Var. Je continue mes consultations et mes formations en Yi King thérapeutique dans mon cabinet varois ainsi qu’à l’étranger et si nécessaire en visioconférence.

 

Avec le yoga, la marche quotidienne dans la nature ainsi que la photographie constituent toujours aujourd’hui un rituel, un rappel de l’essentiel. Dans une gratitude profonde pour toutes les expériences et les êtres que j’ai pu rencontrer, je continue à cheminer vers la connaissance du soi, suivant le mouvent naturel de la vie qui m’anime.